Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

86083 FQ7C0690 122 99loPour ceux qui ont des problèmes avec l'anglais, grosse synthèse des prises en mai de la McLaren MP4-12C faites par la presse étrangère. Traduction rapide et simplifiée depuis l'anglais. Prière de ne pas prêter attention au style ! Je vous laisse aller voir les articles en anglais précédemment publiés.

 

Auto Zeitung (Allemagne)

- Les changements de vitesse en automatique sont rapides et faits en douceur. La résistance des palettes au volant est par contre plus forte que sur des systèmes similaires.

- Direction et suspensions travaillent parfaitement ensemble.

- La MP4-12C a tous les outils pour être un leader dans sa classe.

 

Auto Motor und Sport (Allemagne)

L'absence de différentiel à glissement limité ne pénalise pas le comportement routier.

 

Sport-Auto (Allemagne)

Le design est orienté vers l'efficacité plus que la beauté.

 

Auto Bild (Allemagne)

Les Ferrari sont bruyantes, voyantes, vénéneuses. Les Lamborghini sont diaboliques, brutales, sans compromis. Les Porsche sont des bêtes de circuit minimalistes. La McLaren MP4-12C est une voiture de course pour tous les jours avec des gènes de GT.

 

86041 PG 0133 122 211lo

Popular Mechanics (US)

McLaren a travaillé pour limiter la largeur de la voiture. Même la navigation est tournée vers le conducteur pour réduire la largeur de la console centrale. Il y a plein de place pour deux, avec une bonne position de conduite et même de la place pour deux (petits) sacs dans le coffre. Par contre, si les portes sont esthétiques, elles ne sont pas très pratiques.

 

Autoblog (US)

Certains critiqueront son design en disant qu'il constitue un mixage entre la Ferrari 458 Italia et la Lotus Evora, mais nous pensons qu'ils ont tord. A l'exception des entrées d'air latérales et de l'arrière, nous la trouvons plutôt excitante.

 

Brisbane Times (Australie)

- Le châssis encaisse d'une manière étonnante pou une telle voitures bosses et creux des routes portugaises.

- Il s'accommode aussi très bien des conditions difficiles d'une route humide.

 

Winding Road (US)

Les différentes conditions de routes que nous avons pu expérimenter - circuit sec ou humide, routes, différents réglages de châssis - permettent de dire que Mclaren a accompli un énorme travail sur cette voiture. 

 

86063 0O0K8316 122 85lo

 

Wall Street Journal (US)

- Sous certains angles, la voiture manque de charisme.

- "Scientifiquement", la MP4-12C est meilleure qu'une Ferrari 458 Italia. Mais il lui manque les émotions que celle-ci peut générer et au final, on se retrouve à ne pas vouloir de la meilleure voiture du monde. Un comble !

 

Classic Driver (GB)

L'entrée dans la voiture se fait avec facilité. Le design de l'intérieur est pur et classique, un intérieur que Bang & Olufsen aurait pu signer s'ils faisaient des voitures. La position de conduite est parfaite.  

 

Octane (GB)

La meilleure nouvelle au sujet de la 12C n'est pas son moteur ou sa transmission, mais la fantastique combinaison entre sa tenue de route et ses suspensions. Et plus particulièrement la qualité de ses suspensions. C'est son signe distinctif majeur, encore plus pour qui veut conduire sa voiture quotidiennement.

 

Autocar (GB)

La MP4-12C accélère même plus vite que la légendaire McLaren F1 sur l'exercice du 0 à 60 miles par heure et du 0 à 100. Elle se fait rejoindre et dépasser seulement à l'approche de la vitesse maximale.

 

Top Gear (GB)

- Antony Sheriff nous a indiqué que la qualité principale de la voiture était ses suspensions et c'est facile à comprendre: cette voiture glisse sur les surfaces dégradées comme une Classe S.

- McLaren a acheté une Nissan GT-R à titre de comparaison. Pour les ingénieurs, la MP4-12C arrive au même niveau d'adhérence latérale et de capacité à encaisser les g sans le surpoids imposé par la transmission intégrale.

- Malgré toutes ses qualités, cette voiture semble plus à son aise sur route que sur un circuit.

- J. Clarkson trouve la transmission trop compliquée (la fonction pre-cog ne l'emballe pas, mais il se dit fainéant !) et au final lui préfère le charisme d'une Ferrari 458 Italia.

 

86288 McLaren PP Portimao 70 122 1160lo(2)

Daily Mail (GB)

Le seul défaut que l'on puisse trouver à la MP4-12C est son absence de défauts.

 

Auto Express (GB)

McLaren impressionne par la qualité de sa première création. Pour certains, elle sera peut-être trop aseptisée mais elle dépasse la 458 Italia dans tous les domaines dynamique. La MP4-12c est la nouvelle référence à battre.

 

Evo (GB)

Sur une route bosselée, elle est plus confortable qu'une Classe E mais change de direction avec plus de précision qu'une Porsche GT3.

 

Car Magazine (GB)

- On peut regretter l'impossibilité de déconnecter complètement l'ESP autrement que par une série de manipulations qui n'ont pas été fournies aux journalistes.

- Le moteur se caractérise par une réponse très franche, une quasi absence de temps de réponse pour les turbos et une impressionnante zone rouge qui culmine à 8500 tr/min.

- La seule déception concerne l'apparence de la voiture, qui n'est pas assez expressive.

 

The Telegraph (GB)

- Les suspensions sont l'élément qu'on note le plus lors d'un trajet sur routes bosselées, tant elle excelle à les dompter.

- Le moteur est souple et docile.

- La commande de boîte de vitesse ne reprend pas les mêmes modes opératoires que la majorité des systèmes concurrentes - cela pourra en perturber certains.

 

McLaren PP Portimao 15 2

Road & Track (US)

Même en mode sport, la suspension absorbe avec aise les imperfections de la route. La direction, sans être perturbée, retransmet avec fidélité les informations de la route.

 

Motor Trend (US)

- La 12C est rapide, fluide et facile à contrôler. Elle corrige avec aise les erreurs.

- Ses performances sont d'un très haut niveau, supérieure à celle des voitures de sa catégorie (458 Italia) et proche de celles de voitures de la catégorie supérieure (Pagani, Koeniggsegg...).

- La 12C n'est pas une Ferrari, son design la place très clairement comme une McLaren, où tout est pensé pour l'efficacité.

 

Car & Driver (US)

Les conducteurs amateurs apprécieront son confort, les bons conducteurs passeront pour des experts et les grands pilotes trouveront dans la MP4 l'outil idéal pour parfaire leurs compétences.

 

Automobile Magazine (US)

Un point de vue très similaire à Car & Driver, qui dit que c'est une voiture qui flatte les inexpérimentés tout en permettant aux experts d'aller encore plus vite.

 

Inside Line (US)

- La boîte est un véritable plaisir à utiliser, avec des changements à la fois rapide et doux. 

- Ce n'est de l'avis commun pas la plus belle voiture de sa catégorie et même Frank Stephenson, responsable du design, reconnaît que quelques points de vue sont discutables.

 

McLaren PP Portimao 56

 

En résumé, les suspensions font l'unanimité et sont le véritable point fort de la voiture, capable de concilier un niveau de confort et une tenue de route a priori sans équivalent sur le marché jusqu'ici. La tenue de route est également d'un très haut niveau, même si on note quelques réserves sur l'implication du conducteur. Le moteur n'a pas trop attiré l'attention des essayeurs: il est performant, très performant même, mais ce n'est pas la pièce maîtresse. Bonne transmission également, rapide et douce, mais le Pre-Cog en surprend et gène quelques uns. Les deux points négatifs les plus rencontrés concernent le style pas très inspiré et un peu trop sobre et le côté trop parfait de la voiture. On attend avec impatience les essais détaillés pour confirmer ce premier jugement très positif !

Partager cette page

Repost0

Recherche / Search

Liens / Links